ACTUALITÉS Documents

association départementale

La Solidarité en Actions

Ouverture de l’HYBRITEL

Hébergement d’urgence :
 
l’Hybritel vient compléter l’offre d’hébergement temporaire proposée par l’association Adalea
 
Comme une réponse au « plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale », adopté en janvier 2013, l’association Adalea, en collaboration avec les services de l’Etat, a proposé un projet qui concoure à stabiliser l’hébergement d’urgence sur le territoire de l’agglomération briochine. Depuis le 22 avril 2014, l’Hybritel accueille ses premiers résidents.
Présent depuis plusieurs années dans les réflexions du Plan Départemental d’Action pour le Logement des Personnes Défavorisées (PDALPD), ce projet vise à proposer une alternative aux nuitées hôtelières auxquelles fait appel le 115 pour mettre à l’abri essentiellement des familles avec enfants.

Le programme de modernisation a permis de rénover 10 anciens logements adjacents à la Maison-Relais gérée par l’association pour offrir aux familles avec enfants des conditions de confort optimales par rapport aux prestations des hôtels. Les ménages hébergés disposent dorénavant de davantage d’autonomie dans la confection des repas.
L’Hybritel offre des conditions de sécurité et d’intimité idéales puisque chaque unité de vie, chaque chambre est sécurisée et accessible grâce à des digicodes. Certaines cuisines et certains sanitaires sont partagés entre deux à trois ménages pour favoriser la cohabitation.

Dans son fonctionnement, l’Hybritel est une structure à mi-chemin entre un établissement hôtelier (gestion à la chambre et au logement) et structure d’hébergement d’urgence (gestion « au lit »). La restructuration des 10 logements en 14 unités de vie comprenant 27 chambres, donne l’opportunité de mettre en place une modularité des logements pour garantir de la souplesse dans la gestion de l’établissement. En fonction du nombre de personnes par ménage, il est possible d’aménager les espaces de vie. L’Hybritel a une capacité d’accueil maximale de 54 personnes par jour durant 365 jours, avec une moyenne à 40 personnes.
L’Etat finance la totalité du fonctionnement de la structure. Ainsi face à l’augmentation du nombre de nuitées hôtelières financées dans le cadre de l’hébergement d’urgence, dans un contexte budgétaire restreint, l’association Adalea contribue à gérer de façon efficiente les fonds publics en améliorant les conditions de vie des plus précaires.